• « Vous aimez palper les billets, M. Bogousslavsky ? Vous ressentez de la satisfaction quand vous avez une grosse liasse en poche ? »
  • « J'aime le contact avec le papier de mes livres. Pour les billets, ça ne m'a jamais effleuré. En tout cas pas consciemment ».

Au vu de la teneur de la question du président du tribunal suisse et de la réponse de l'accusé, on peut dire qu'il commence fort le procès de Julien Bogousslavsky.

Dieu merci, l'actualité nous offre un autre visage de la médecine par le biais de la programmation 2010 du salon des livres anciens au Grand palais de Paris. Cette année, la Bibliothèque interuniversitaire de médecine sera à l'honneur. Ses collections patrimoniales figurent parmi les trois plus riches collections du monde, avec celles de la National Library of Medicine des Etats-Unis et celles du Wellcome Institute de Londres : les éditions originales des traités de médecine depuis la Renaissance, les thèses de médecine de Paris depuis le XVIe siècle, ainsi que plus de 23 000 revues françaises et étrangères y sont consultables.

A défaut d'un accès direct au fonds de la bibliothèque, je vous invite à télécharger cet excellent ebook de 52 pages en français et en anglais qui présente la crème de la collection, illustré d'une remarquable iconographie médicale. On peut aussi jeter un œil sur les expositions virtuelles, dont l'agréable diaporama consacré à 100 frontispices choisis dans des ouvrages de médecines.