Faut-il jeter les fiches bibliographiques à la poubelle ? Il est vrai qu'internet offre tant d'informations à portée de clavier, et la somme de ces informations semblant exponentielle, que la fiche bristol, soigneusement remplie de notes bibliographiques serrées, parsemée de ratures répétées, semble d'un autre âge.

Pour autant, la difficulté liée au web est précisément la densité de l'information. Si je tape Antigrapheus et Drexel sous Google, j'obtiens pas moins de 287 résultats et la plupart sont loin d'être pertinents. La force de Symbaloo, application gratuite en ligne, est de faciliter le classement des sources et de construire ainsi, bloc après bloc, une carte graphique du génome d'un livre.

Chaque bloc de la carte est en réalité un lien qui s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. Pour le bibliophile créatif et ordonné, Symbaloo autorise la création de fiches pour chaque livre, à la fois graphique, évolutive et surtout partageable. Chaque ouvrage de sa bibliothèque va ainsi agréger toute une série de blocs qui permettent depuis n'importe quel ordinateur d'avoir accès à un maximum de sources documentaires sur un livre donné.

Nous l'avons testé et vous pouvez voir ici le génome de l'''Antigrapheus'' de Jérémie Drexel.

Le bilan de la petite heure passée à créer la page est plutôt positif. L'application est intuitive, agréable à l'œil, simple d'utilisation et, bien que prévue pour une utilisation très large, peut rendre un vrai service au bibliophile en particulier. On appréciera aussi la facilité avec laquelle la fiche peut être partagée. En revanche, cette version bêta de Symbaloo, connaît quelques bugs. La description textuelle de la fiche et l'arrière plan personnalisé ont une fâcheuse tendance à s'effacer au cours des manipulations. Autre inconvénient : rien ne garantit que les fiches crées seront disponibles ad vitam eternam.