La bibliophilie a toujours contenu dans son vocable même une ambigüité née d’une hésitation sémantique. Le bibliophile est celui trouve du plaisir dans le livre, certes, mais comment l’obtient-t-il ce plaisir ? Dans l’objet livre ou dans la fonction livre ? Pour éviter de trancher trop sévèrement, on distingue la bibliolâtrie de celui qui adore l’objet livre de l’anagnophilie (du grec Αναγνωστίϰός) de celui qui aime la lecture. Ainsi qualifiés, le bibliolâtre et l’anagnophile ont pu coexister en paix pendant des siècles, partageant l’amour du livre ancien et parfois se confondant dans une seule et même personne. Aujourd’hui, cette fraternité s’étiole : le web sépare leurs chemins.