Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

26 avril 2010

Le Comte de Monte-Cristo fait monter les comptes à Christie's


L'archétype du héros humilié à la vengeance longuement ruminée, le Comte de Monte-Cristo n'en finit pas de passionner les amateurs. Témoin, le record obtenu pour l'édition originale chez Christie's : 253 000 euros. Et si avant cette édition originale existait une édition plus originale encore...

Lire la suite...

8 février 2010

Le repas totémique du bibliophile

Woody AllenLa première fois qu'il est entré dans la librairie, je ne l'ai pas reconnu et nous avons discuté bibliophilie. La seconde fois, je lui ai fait promettre de m'accorder une interview et il a accepté à condition que le ton soit informel et que je ne révèle pas son identité. La troisième fois, nous nous sommes installés autour de la table, devant des cafés fumant, pour l'interview de M. B., philosophe, romancier et bibliophile.

Lire la suite...

29 octobre 2009

La page noire et la bibliophilie de la consternation.

La page noire, anomalie typographique imposée par Sterne, fascine encore le bibliophile quelques deux siècles et demi plus tard.

Lire la suite...

22 octobre 2009

Les livres les plus piratés

Au delà des affres de la numérisation des ouvrages du domaine public et de leur disposition gratuite et immédiate qui affaiblissent la librairie ancienne, le phénomène du piratage des ouvrages sous droits d'auteur prend lui aussi de l'ampleur. Certes, le cas intéresse peu le bibliophile stricto sensu mais peut néanmoins offrir matière à réflexion.

Lire la suite...

4 septembre 2009

La Mort de l'épuisé

Tout une partie du marché du livre ancien reposait sur le concept d'épuisé, c'est à dire du livre qui n'est plus disponible dans le circuit de la librairie moderne et qui n'est pas pour autant reproductible librement car toujours sous droits d'auteur. Cette bibliophilie de l'épuisé vit ses dernières heures.

Lire la suite...

10 mai 2009

La librairie devient taverne

La librairie des Colporteurs se transforme en taverne philosophique les 30 et 31 mai 2009.

Lire la suite...

3 juin 2008

Le Frontispice comme expression de l'ego.

Le frontispice est cette gravure placée en regard du titre d'un livre et dont le sujet se doit de refleter l'esprit de l'ouvrage. En réalité, bon nombre d'auteurs utilisèrent cette fameuse page pour flatter leur ego et se représenter idéalement. Ce que n'ont pas manqué de railler leurs contemporains...

Lire la suite...