Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - bibliolâtre

Fil des billets - Fil des commentaires

24 février 2013

Georges Trautz, dit « Trautz-Bauzonnet » (1808-1879)

Georges Trautz-BauzonnetLe 6 novembre 1879 s'éteignait, après une longue maladie, Georges Trautz-Bauzonnet, le doyen des relieurs français du XIXe siècle. A l'occasion de sa disparition, le libraire Damascène Morgand lui rendit hommage en publiant ce portrait (cliquez pour agrandir) qui représente Trautz examinant un volume qu'il vient de terminer. Le cadre qui entoure ce portrait reproduit une composition exécutée à petits fers par le maître.




Lire la suite...

20 septembre 2010

La nouvelle génération de bibliophiles a le livre dans la peau


La nouvelle génération de bibliophiles anglo-saxons est-elle plus passionnée que la précédente ? Peut-être si on en juge par cette nouvelle tendance qui consiste à se tatouer le livre dans la peau.

Lire la suite...

9 septembre 2010

Une expérience inédite pour bibliophile

Les bibliophiles qui ont lu La Maison en papier de Carlos María Dominguez ne vont pas en croire leurs yeux...

Lire la suite...

23 juin 2010

Bookshelf Porn : la bibliopornographie


Drôle de bibliomane cet Anthony. Son obsession ? Le livre rangé sur une étagère. Il collectionne les photos glanées sur le net et les rassemble patiemment en un album évolutif. Cette pornographie de la bibliothèque, comme il qualifie lui-même son obsession, semble une perversion bien contaminante si on en juge par son blog qui affiche quelques 75 000 visiteurs uniques par mois !

Lire la suite...

25 mai 2010

Le Bibliophile raillé de tous temps

Homme du XVe siècle lisantLe bibliophile n'a pas à être lecteur. L'amour des livres n'est pas nécessairement un amour de la lecture. Cet apparent paradoxe a été évoqué dans un précédent billet ou dans des ouvrages clefs comme celui de Pierre Bayard, Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?. Nous y reviendrons certainement dans un prochain billet. Cette confusion, bibliophile versus anagnophile, a de tous temps entraîné des moqueries à l'égard des amoureux des livres. En voici quelques exemples au fil des siècles.

Lire la suite...

26 avril 2010

Le Comte de Monte-Cristo fait monter les comptes à Christie's


L'archétype du héros humilié à la vengeance longuement ruminée, le Comte de Monte-Cristo n'en finit pas de passionner les amateurs. Témoin, le record obtenu pour l'édition originale chez Christie's : 253 000 euros. Et si avant cette édition originale existait une édition plus originale encore...

Lire la suite...

8 février 2010

Le repas totémique du bibliophile

Woody AllenLa première fois qu'il est entré dans la librairie, je ne l'ai pas reconnu et nous avons discuté bibliophilie. La seconde fois, je lui ai fait promettre de m'accorder une interview et il a accepté à condition que le ton soit informel et que je ne révèle pas son identité. La troisième fois, nous nous sommes installés autour de la table, devant des cafés fumant, pour l'interview de M. B., philosophe, romancier et bibliophile.

Lire la suite...

14 octobre 2009

La bibliopégimanie s'expose à New York.

On l'a souvent écrit ici : nous vivons les temps de la profonde mutation de la bibliophilie. A mesure que le contenu du livre se dévalue, sa reliure prend de la valeur. Un croisement de deux courbes exponentielles qui voit le retour logique de la reliure moderne comme art à part entière. Une exposition se tient actuellement à New York qui confirme le regain d'intérêt pour les reliures lourdes, accusées il y a quelques années encore d'étouffer le livre jusqu'à le tuer.

Lire la suite...

21 décembre 2008

Une Nouvelle publication bibliophile

Le Blog de bibliophile, incontournable point de rendez-vous virtuel, s'incarne sur grand papier dans le réel, avec l'aide de quelques amis. La création d'une publication est toujours un événement dans le monde de la bibliophile.

Lire la suite...

7 septembre 2008

La victoire du bibliolâtre sur l’anagnophile

La bibliophilie a toujours contenu dans son vocable même une ambigüité née d’une hésitation sémantique. Le bibliophile est celui trouve du plaisir dans le livre, certes, mais comment l’obtient-t-il ce plaisir ? Dans l’objet livre ou dans la fonction livre ? Pour éviter de trancher trop sévèrement, on distingue la bibliolâtrie de celui qui adore l’objet livre de l’anagnophilie (du grec Αναγνωστίϰός) de celui qui aime la lecture. Ainsi qualifiés, le bibliolâtre et l’anagnophile ont pu coexister en paix pendant des siècles, partageant l’amour du livre ancien et parfois se confondant dans une seule et même personne. Aujourd’hui, cette fraternité s’étiole : le web sépare leurs chemins.

Lire la suite...