Le livre ancien est soumis en Italie à un contrôle strict aux frontières : chaque livre publié avant 1965 qui sort du territoire doit bénéficier d'une licence d'exportation, à l'instar de la loi française mais avec beaucoup moins de souplesse toutefois. Umberto Pregliasco, ancien président de l’Alai (le Slam italien) signe un billet très énervé dans lequel il explique ses tentatives de rapprochement avec le ministère de la Culture italienne pour que ce contrôle de l'exportation des livres anciens se fasse avec discernement.