Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - prospective

Fil des billets - Fil des commentaires

3 mars 2011

Books Ngram Viewer au service de la bibliologie

googletools.jpgGoogle labs n'en finit pas de pétiller. Dernière effervescence en date, le visionneur Ngram des livres anciens. Un intitulé un peu ronflant qui offre cependant un outil vraiment intéressant, permettant de calculer instantanément le nombre d'occurrences d'un mot au fil des années dans le corpus des millions de livres numérisés par Google.

Lire la suite...

1 octobre 2010

L'Empreinte, nouveau défi de la bibliophilie ?


Sommes nous coupables de négligence ou de paresse lorsque nous décrivons un livre ? Assurémment, nous répondront nos confrères néerlandais qui, depuis les années 70, ont mis au point une méthode des plus efficaces pour mettre de l'ordre dans le grand foutoir éditorial. L'empreinte, cette notation bibliographique qui prend en compte la position de la signature des cahiers du livre, n'a jamais séduit les bibliophiles français. Au grand désarroi de Rémi Mathis qui pointe du doigt notre persistante ignorance, persuadés que tout fut collationné par nos illustres ainés Quérard, Tchemerzine, Vicaire et autres Brunet.

Lire la suite...

7 septembre 2010

L'Espagne enterre les lecteurs d'e-book


Préparé dans le plus grand secret par une équipe de pointe de chercheurs ibériques, la nouvelle invention en matière de lecture pourrait bien reléguer les lecteurs d'e-books au rang de révolution mort-née. Dans la vidéo ci-dessous, nous vous proposons en V.O. afin de ne pas perdre de temps dans la rédaction des sous-titres, de saisir comment cette révolution technologique et comportementale pourrait bien signer la fin des lecteurs développés par Sony, Samsung et compagnies.

Lire la suite...

24 novembre 2009

La mauvaise nouvelle du jour

Pour 2009, on se trouve dans une année de crise. La totalité des intervenants sur le marché du livre ancien ont vu leur activité diminuer entre 10 % et 30 %, quelques-uns jusqu'à 50 %. Il est tout à fait évident qu'il y a des libraires qui déposent le bilan.

Lire la suite...

16 septembre 2009

Le Magazine du Bibliophile en sursis

La presse bibliophile est-elle rentable ? Le Magazine du bibliophile, dont l'éditeur est en liquidation judiciaire, relance cette question à l'heure où Internet s'impose comme le premier outil d'échange entre bibliophiles. Avons-nous tué la presse bibliophile et pouvons-nous encore la sauver ?

Lire la suite...

4 septembre 2009

La Mort de l'épuisé

Tout une partie du marché du livre ancien reposait sur le concept d'épuisé, c'est à dire du livre qui n'est plus disponible dans le circuit de la librairie moderne et qui n'est pas pour autant reproductible librement car toujours sous droits d'auteur. Cette bibliophilie de l'épuisé vit ses dernières heures.

Lire la suite...

6 août 2009

Dan Clancy a la tête dans les nuages

Dan Clancy, directeur de Google Books, s'enfonce un peu plus dans la prospective et révèle entre les lignes un des objectifs de Google : remplacer les bibliothèques des gens chez eux par des nuages dans la Silicon Valley.

Lire la suite...

10 mai 2009

La librairie devient taverne

La librairie des Colporteurs se transforme en taverne philosophique les 30 et 31 mai 2009.

Lire la suite...

15 octobre 2008

Le bibliophile peint par lui-même

Des Bibliothèques pleine de fantômes de Jacques Bonnet est un de ces livres paradoxaux qui se consomme en deux heures et qui se digère longuement. L’air de rien, sur un ton presque débonnaire, l’auteur nous raconte les heurs et malheurs de sa vie de grand lecteur et de bibliophile (lui-même fait un important distinguo). On s’amuse de ses déboires, de sa difficulté à classer les livres, de sa peur de l’ensevelissement… On se passionne pour ses trouvailles littéraires, pour ses digressions anecdotiques à l’instar de ces drôles de listes dressées par Hugo pour tenir compte de sa vie sexuelle et voilà. Le livre est plié en moins de deux et rangé dans sa bibliothèque.

Lire la suite...

7 septembre 2008

La victoire du bibliolâtre sur l’anagnophile

La bibliophilie a toujours contenu dans son vocable même une ambigüité née d’une hésitation sémantique. Le bibliophile est celui trouve du plaisir dans le livre, certes, mais comment l’obtient-t-il ce plaisir ? Dans l’objet livre ou dans la fonction livre ? Pour éviter de trancher trop sévèrement, on distingue la bibliolâtrie de celui qui adore l’objet livre de l’anagnophilie (du grec Αναγνωστίϰός) de celui qui aime la lecture. Ainsi qualifiés, le bibliolâtre et l’anagnophile ont pu coexister en paix pendant des siècles, partageant l’amour du livre ancien et parfois se confondant dans une seule et même personne. Aujourd’hui, cette fraternité s’étiole : le web sépare leurs chemins.

Lire la suite...