Le grand feuilleton bibliophile de cet été porte pour titre, sans conteste, « l’affaire Shakespeare ». Non qu’il s’agisse du théâtre où William Shakespeare a joué ses premières pièces, récemment mis au jour dans l'est de Londres, mais plutôt d’une édition originale volée, et peut-être retrouvée.